AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum RPG sur l'anime Shingeki no Kyojin
 

Partagez | 
 

 Are you a beast, or a saint? (ft. Levi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fondatrice & Administratrice
Messages : 77
Réputations : 123
Date d'inscription : 04/05/2015
Localisation : Dans la cour d'entraînement.
MessageSujet: Are you a beast, or a saint? (ft. Levi)   Dim 10 Mai - 18:01

© made by Islande



Petra & Levi

« La douleur passe, la beauté reste. »


La porte s'ouvrit à la volée et Petra entra en trombe, les cheveux en batailles, les joues rouges et les yeux grands ouverts. Elle embrassa la pièce d'un regard, et ne vit personne. On est en plein après-midi, ils doivent tous être en train de s'entraîner ou en mission. Toujours vêtue de son uniforme sale et couvert de sang, elle se dirigea vers la commode. La jeune femme venait à peine de rentrer de mission à l'extérieur des murs, et sa respiration était encore saccadée, mais elle n'avait pas le temps de se reposer une minute. En effet, la mission n'avait pas tournée aussi bien que prévue, et le Caporal Levi s'était blessé le bras en sauvant un de ses subordonnés qui avait essayer de s'occuper d'un Titan tout seul. Il se blessait bien moins souvent que la majorité des membres du Bataillon d'Exploration, mais lorsqu'il l'était, Petra était la première à vouloir l'aider à se soigner. Cela lui serrait le cœur de le voir ainsi.

Vivement, elle ouvrit le premier tiroir, et plongea sa main à l'intérieur. La rouquine souffla un coup sec, relevant ainsi une de ses mèches qui retombaient mollement devant ses yeux et l'empêchait de voir correctement. Petra sentit quelques gouttes de sueur froide tomber lentement le long de sa nuque, et elle réprima un frisson. Cette sensation n'était pas la meilleure de toute.

« J'étais sûre et certaine d'en avoir vu là l'autre jour... », elle marmonna pour elle-même.

La jeune Ral sentit sa respiration reprendre un rythme normal, enfin. Dès que le Bataillon était arrivé au quartier général, elle s'était tout de suite mise à chercher du matériel pour soigner le Caporal. Elle n'avait même pas eu le temps de s'arrêter se débarbouiller ne serait-ce seulement le visage, celui-ci couvert de petites tâches d’hémoglobines et d'une nouvelle coupure à la lèvre. Mais ce n'était pas vraiment important pour elle à cet instant précis. Comme cette douleur à la jambe. Petra savait pertinemment qu'elle s'était aussi blessée la jambe, mais elle ne semblait pas cassée, alors pour elle, la soigner pouvait attendre. C'était toujours ainsi, pour elle. Tant que son état n'était pas le plus grave, d'autres devaient être traités en priorité, et elle se fichait bien de la douleur qu'elle pourrait ressentir jusqu'à ce que se soit son tour.

« Tu ne vas pas me faire ça maintenant ! », s'exclama la petite soldate en fronçant légèrement les sourcils.

Les recherches dans le premier tiroir étant infructueuses, elle passant au suivant. Ses yeux ambres s'illuminèrent face à la vue qu'on lui offrait. Bandages, antiseptiques. Tout ce qu'il lui fallait, elle l'avait enfin trouvé. Petra savait qu'elle en avait vu ici, un jour. Les soldats qui se faisaient des égratignures durant les entraînements préféraient souvent se soigner seuls, et souvent dans la salle de détente. Il était donc logique qu'il y est tout le matériel nécessaire quelque part ici. D'un geste rapide, elle attrapa le matériel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur & Designer
Messages : 26
Réputations : 43
Date d'inscription : 08/05/2015
MessageSujet: Re: Are you a beast, or a saint? (ft. Levi)   Dim 10 Mai - 20:00

© made by Islande



Petra & Levi

« La douleur passe, la beauté reste. »


Rapidement, la porte principale s'ouvrit pour laisser entrer le bataillon d'exploration, Levi était assis sur son cheval le dos bien droit. Son visage impassible, et ses habits tâchés de sang ne laissaient pas entrevoir sa blessure. En effet, le garçon, c'était blesser en sauvant un de ses subordonnés. Le danger ne lui avait jamais fait peur, mais les pertes humaines ne lui plaisaient guère. C'est pour cela que Levi n'avait jamais hésité à secourir un de ses collègues, au risque d'être blessé lui-même. Suivant le reste du convoi, Levi chevauchait tranquillement sous le regard admiratif des habitants. Le garçon n'aimait pas vraiment ses gens qui le couvraient de compliments. Mais il ne disait rien, il fallait tout de même soigner cette blessure qui risquait de s'infecter.

Levi restait silencieux, le soleil présent pendant cette journée éblouissait son visage tâché de sang, mais également de boue. Il était tellement sale, que son humeur était encore pire que d'habitude. Le jeune homme avait juste envie de prendre une douche, pour retirer toute cette saleté. Mais il se retenait, ainsi, il ne laissait pas ses manies de propreté ressortir aux yeux de tous.

Une fois enfin arrivé au quartier général, Levi descendait tranquillement de son cheval. Seulement, son attention se porta sur la seule fille de son équipe. En effet, celle-ci s'était dépêchée de descendre de sa monture, avant de courir à l'intérieur. Levi avait directement compris pourquoi elle s'était précipitée autant. Depuis leurs rencontres, la jeune rousse, c'était dévouer corps et âme pour son supérieur. Ainsi, les rares fois où il était blessé étaient une catastrophe pour elle. En soupirant légèrement, Levi allait tranquillement apporter son cheval à l'écurie.

Une fois cela fait, le garçon se dirigea vers la porte. Même s'il est vrai que sa blessure le faisait souffrir, il ne montrait jamais ses sentiments devant les autres. Que ce soit la douleur, la joie ou encore la triste. On pouvait voir rarement un changement dans le regard du caporal, qui était connu pour sa froideur. Levi retira son manteau, pour le poser dans sa chambre. Avant de se diriger vers la salle de détente, la porte grande ouverte ne surprenait pas levi. Une fois rentré dans la pièce, il alla s'asseoir sur le canapé en silence pour laisser la jeune fille dans sa recherche. Il la regarda complètement paniquée, sans doute en train de chercher une trousse de soin. Levi ne disait rien, mais la voir si inquiète, touchait le garçon. Même s'il ne l'avouera jamais, cette personne avait réussi à s'infiltrer dans cette barrière de glace qu'entourait le coeur de l'homme.

Levi croisa ses bras, le dos contre le dossier du canapé. Comme toujours, il gardait son regard strict, mais celui-ci avait l'air de s'être un peu adouci. Il finit par finalement laisser échapper un léger soupir, si elle réagissait comme cela pour une simple blessure. Comment allait-elle réagir quand le garçon allait disparaître, car lui aussi était destiné à mourir. Après plusieurs minutes de silence, Levi finissait par dire un mot.

"Arrête de stresser comme ça, je ne vais pas mourir aujourd'hui" disait-il en gardant son air froid et distant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice & Administratrice
Messages : 77
Réputations : 123
Date d'inscription : 04/05/2015
Localisation : Dans la cour d'entraînement.
MessageSujet: Re: Are you a beast, or a saint? (ft. Levi)   Jeu 14 Mai - 18:38

© made by Islande



Petra & Levi

« La douleur passe, la beauté reste. »


Petra ne se faisait jamais surprendre. Jamais. Depuis toute petite elle arrivait à entendre quelqu'un arriver par derrière, à parfois même savoir qui arrivait, si elle se concentrait vraiment, si elle connaissait vraiment bien la personne (elle n'était pas aussi douée que d'autres, tout de même). Les jeunes de son district n'aimait pas cette qualité. Ils avaient toujours eu l'habitude d'arriver par derrière, et faire peur. Tout le monde le faisait, et pourtant, tout le monde détestait ce jeu. Certains prétextaient que quelqu'un allait vraiment se faire mal un jour, et d'autres avouaient sans mâcher leurs mots que faire peur ainsi, ce n'était pas malin. Et Petra le savait, même s'ils ne le montraient pas, ils avaient bien tous peur à ces moments précis. Alors lorsque cela ne marchait pas avec Petra, une fille qui plus est, et que leur petit jeu s'arrêtait net, ils ne pouvaient pas le supporter. Qu'une fille n'hurle pas de peur lorsqu'ils essayaient était un vrai affront. Et pourtant…

 « Arrête de stresser comme ça, je ne vais pas mourir aujourd'hui. »

Et pourtant, elle ne put s'empêcher de sursauter cette fois-ci. Cette voix, monotone, qui donne l'impression que tout l'ennui, que rien ne peut l'atteindre. Ce ton froid, glaçant même, distant, comme résonnant à des milliers de kilomètres, qui pourtant peut toucher n'importe qui en plein cœur. Petra se mordit l'intérieur de la joue. Il était bien le seul à pouvoir la surprendre. Elle n'entendait rien, lorsqu'il arrivait. Pas le bruit de la porte, pas le bruit de ses bottes, pas même sa respiration. C'était comme si...si il était un fantôme.

La jeune femme se retourna précipitamment, le matériel de soin fermement pressé contre sa poitrine, comme une bouée de sauvetage. Elle sentit ses joues s'échauffer, honteuse d'avoir été surprise dans un tel état de panique pour une blessure. La rouquine releva son dos, se tint droite, comme la vraie soldate qu'elle était.

« Caporal ! », elle s'exclama d'une voix aigue.

Elle se gifla mentalement. Quelle idiote ! Elle qui demandait le respect, la voilà qui se ratatinait complètement devant son supérieur, au lieu de se sentir confiante. Mais rester confiante, ne pas flancher, face au Caporal Levi ? C'était une mission impossible, et même les plus hauts gradés pouvaient se sentir minuscule comparé à lui. Alors Petra ? Ce n'était pas discutable.

« Votre blessure à beau être moins importante que celle d'autres soldats et ne pas mettre en danger votre vie immédiatement, mais même une égratignure peut avoir des séquelles dramatiques ! »

La petite soldate déglutit difficilement. La rouquine n'aimait pas répondre ainsi à un supérieur, mais si c'était pour son bien, elle le referait sans hésiter. Elle avait déjà vu assez de camarades perdre la vie, et au fil du temps, elle avait acquis la mauvais habitude de ne pas pouvoir supporter que quelqu'un se blesse, même une égratignure. Pour Petra, blessure était synonyme de mort. Ce genre de comportement naissait fréquemment chez les soldats, après tous ces traumatismes.

Elle ne put s'empêcher d'ajouter en bafouillant :

« Caporal ! »

Elle se serait cacher dans un trou de souris pour le restant de ses jours si elle le pouvait. Petra porta à nouveau une main à ses cheveux roux encore poisseux, mêlés de sueur et de sang, son autre main tenant toujours fermement le matériel de secours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur & Designer
Messages : 26
Réputations : 43
Date d'inscription : 08/05/2015
MessageSujet: Re: Are you a beast, or a saint? (ft. Levi)   Dim 31 Mai - 2:01

© made by Islande



Petra & Levi

« La douleur passe, la beauté reste. »


Levi la regarda sans rien dire, elle avait bien changé depuis son arrivée. Mais le garçon savait que même si elle ne supportait pas de voir un camarade blessé. La blessure de Levi était une catastrophe pour elle, il soupira légèrement en se disant que le jour où il quittera ce monde. La jeune fille pourrait très mal le supporter, il ne voulait pas la rendre triste. Finalement résigner à laisser la belle rousse le soigner, il laissa échapper un dernier soupir. Avant de lui répondre avec son ton froid habituel, dont tout le monde avait déjà eu affaire.

"Fait comme tu veux." Lança-t-il, avant de détourner le regard.

Levi avait détourné son visage pour qu'elle puisse s'approcher, sans être intimité par son regard perçant. Il n'était pas une personne réellement méchante, mais plutôt atypique. Même s'il ne le disait pas, la jeune fille avait beaucoup d'importance pour lui. Même si elle-même n'était pas au courant de sa véritable valeur aux yeux du caporal. Levi se montrait souvent assez distant et froid, mais c'est vrai qu'il se posait des questions sur leurs futurs. Que fera-t-elle le jour où il quittera ce monde? Mais que fera-t-il si elle le quitte avant lui? L'homme n'avait pas envie de la voir s'en aller, à vrai dire, il ne voulait pas voir sa vie changer. Il avait pris l'habitude d'avoir cette petite rousse adorable auprès de lui, donc il n'avait aucune envie de changement. Seulement levi connaissait le taux très élevé de mort dans le bataillon d'exploration, mais il pensait pourvoir la protéger grâce à sa force. Levi ne la laisserait jamais mourir comme ses anciens amis, qu'il avait perdus de façon soudaine. Fatigué par toutes ses questions, le garçon soupira légèrement.

"Ce que je voulais dire, c'est que tu n'avais pas besoin de t'inquiéter autant, je ne vais pas mourir aussi facilement petra." Déclara-t-il d'un air calme en regarde de côté.

Il se tourna finalement vers la jeune fille, sans rien dire. Il l'observa un moment, avant de finalement retirer son manteau et sa veste. Une fois en chemise, on pouvait remarquer que le blanc immaculé était remplacé par un rouge intense. Levi ne dit rien, et ouvra sa chemise pour la retirer. Il découvrit son corps, montrant son torse musclé et célèbre parmi les filles des différents bataillons. Seulement, on pouvait également voir son bras blesser par mortellement, mais c'était une blessure assez profonde. Elle n'était pas très agréable à regarder, mais pour levi ce n'était rien de bien grave. Pour lui, il n'y avait aucune raison de s'en inquiéter, levi préférait sauver un de ses subordonnés et se blesser que voir encore des morts inutiles. Il tourna à nouveau le regard sans rien ajouter, pour laisser petra le soigner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice & Administratrice
Messages : 77
Réputations : 123
Date d'inscription : 04/05/2015
Localisation : Dans la cour d'entraînement.
MessageSujet: Re: Are you a beast, or a saint? (ft. Levi)   Mar 2 Juin - 21:16

© made by Islande



Petra & Levi

« La douleur passe, la beauté reste. »


Petra serra le matériel un peu plus contre elle, priant pour ne pas se faire rabrouer par le Caporal. Elle voulait seulement faire de son mieux, et ne laisser personne avec une blessure, aussi mineure soit-elle.  

« Fait comme tu veux. » Lança-t-il, avant de détourner le regard.

La rouquine se mordit l'intérieure de la joue, et baissa les yeux à terre, honteuse. Elle ne comprenait décidément vraiment pas son Caporal. Elle essayait seulement de l'aider ! Pourquoi devait-il se montrer si froid et si cinglant alors qu'elle lui voulait juste du bien ? Petra déglutit difficilement alors qu'une réponse la percuta violemment, et sa gorge se serra douloureusement à l'idée qui lui traversa l'esprit. Est-ce que, justement, elle le couvait trop ? La voir s'inquiéter ainsi pour la moindre égratignure, se ruer pour le soigner, le faisait justement fuir ? Ce n'était pourtant pas de sa faute ! C'était seulement son caractère.

 « Ce que je voulais dire, c'est que tu n'avais pas besoin de t'inquiéter autant, je ne vais pas mourir aussi facilement Petra. » Déclara-t-il d'un air calme.

Leur yeux se croisèrent, et son souffle se coupa. Petra essaya de faire taire les battements inutilement trop rapide de son cœur. Elle soupira intérieurement. Pourquoi devait-elle se sentir ainsi dès qu'elle le voyait ? C'était son Caporal, son supérieur, et elle devait arrêter immédiatement de se sentir comme une collégienne devant son béguin. Tout ça devenait vraiment trop idiot.

La petite soldate sentie ses joues s'échauffer fortement après que Levi eut enlever son haut.  Ses yeux dardèrent lentement la silure de ses abdominaux, de quelle façon ils étaient dessinées, et elle savait que son esprit s'en imprégnait de tous les détail, et qu'il lui serait désormais impossible d'oublier cette vue si rare. Petra détourna le regard avant que le Caporal ne capte son regard un peu trop intense et intéressé par quelque dont elle ne devrait pas être.

D'un mouvement lent, elle appliqua l'antiseptique sur la blessure du Caporal. La petite rousse pria pour qu'elle ne lui fasse pas mal, mais sentit l'obligation de s'excuser, au moins au cas où.

« Je suis désolée si je vous fais mal...»

Petra évita tout contact visuel, gardant obstinément ses iris fixées vers le bras de son supérieur. Elle savait pertinemment que si elle levait les yeux et qu'elle croisait le regard hypnotisant de son Caporal, elle ne pourrait plus le lâcher et cela allait lui poser des problèmes. Elle ramena une mèche de cheveux roux derrière son oreille gauche, essayant de ne pas se tâcher les mains de sang poisseux. Elle savait très bien que si le Caporal était d'accord pour qu'elle le soigne, il fallait que ses mains soient absolument propres.

Elle ne savait pas du tout quand ce stupide...elle ne savait même pas comment appeler, avait commencer. Peut-être la première fois qu'elle l'avait vu. Peut-être que, tout simplement, le fait de le côtoyer tous les jours n'arrangeaient pas les choses. Tout ce dont elle était sûre, c'était qu'elle devait faire taire cette petite voix en elle. Le plus vite possible, avant que les choses ne se compliquent et que quelqu'un s'en rende compte.

La jeune Ral attrapa l'aiguille et le fil, et, de mouvements nets, précis et experts, commença à recoudre la blessure, tout en gardant le silence le plus complet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Are you a beast, or a saint? (ft. Levi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Are you a beast, or a saint? (ft. Levi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Avis de marché - Marseille - crypte de l'abbaye Saint Victor - Lot 3 archéologie du bâti, lot 4 conservation-préventive décor
» Noix de Saint-Jacques à la vanille
» Saint Seiya Resin Statue, Athena Exclamation Attack
» Vivre à Bussy-Saint-Georges
» [Manga] Saint Seiya - The Lost Canvas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'attaque des Titans RP :: Intérieur des murs :: QG des Brigades :: Salle de détente-