AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum RPG sur l'anime Shingeki no Kyojin
 

Partagez | 
 

 Nous venons du même endroit... (Levi Ackerman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre du Bataillon d'Exploration
Messages : 5
Réputations : 15
Date d'inscription : 30/05/2015
MessageSujet: Nous venons du même endroit... (Levi Ackerman)   Mar 2 Juin - 17:52

© made by Islande



Luka &Levi

Rapidité ou Force?


Deux ans que je suis dans la brigade d'expédition et je n'ai toujours pas eu recours à mon démon intérieur. Je ne sais pas s'il est mort, si c'est de la chance ou si j'ai enfin réussi à le maîtriser, mais il ne se montre plus. Je suis arrivée à me détacher de tout, pour ne pas ressentir de haine, de peur ou même de joie. Je ne dois pas me laisser aller dans des sentiments qui pourraient me faire perdre le contrôle. J'ai entendu dire qu'une autre personne était devenue un titan, qu'il c'était même battu pour les humains. Se souvient-il de quelque chose lui ? Il faudrait que je lui parle, un jour, pour savoir. Ai-je aussi ce pouvoir ? Je ne sais pas. Et il ne faut pas que j'essaie de savoir, ou je risque d'être tué. Non pas que cela me dérange, mais je ne veux pas laisser Sally seule dans ce monde rempli de monstre. Je frappe, encore et encore dans un sac rempli de sable. Sans réfléchir, ce n'est rien d'autre qu'un réflexe pour moi. Frapper, encore et encore, toujours plus vite, plus fort. Pourtant, ce n'est pas avec nos poings que nous combattons, mais pour me défouler, il faut bien ça. Les mecs de la brigade sont tous des abrutis. Ils ont peur de mourir et, à cause de ça, les expéditions sont des échecs. Ils fuient devant le danger, abandonnant les blessés. Je ne supporte pas ça. Bon, je ne peux rien y faire, les humains sont des êtres faibles. Je ne suis pas née comme eux, je ne connais pas la famille, ni les joies d'en faire partie. Je suis une création. Et je suis épuisée. J'arrête de frapper et enlève mes gants. Je suis une création, mais j'ai les mêmes limites qu'un humain. Quelle barbe ! Je vais boire un peu d'eau en regardant les autres s'entraîner. Ils sont assez rapides pour certains et complètement nuls pour les autres. Un homme se détache du lot. Tous le regardent avec admiration, moi, je le regarde bêtement en essuyant mon visage avec ma serviette.

Je sais qui il est. Levi Ackerman. En le regardant, je peux dire qu'il est très fort. Assez pour rivaliser avec un titan comme moi. Il est rapide, tellement que parfois, j'ai du mal à suivre ses mouvements, mais j'y parviens. Mes yeux bleus se posent sur la jambe qu'il vient d'élancer en direction de son adversaire. Il a visé en plein dans le thorax de l'homme en face de lui. Il a beau être plus grand et plus imposant, il ne parvient pas à bloquer l'attaque, à cause de sa vitesse. L'homme se retrouve au sol, abandonnant. Le caporal semble content de lui, moi je regarde l'ours au sol avec dégoût. Comment peut-il abandonner comme cela. Il ne fera pas long feu contre un titan. Je pose ma bouteille d'eau et ma serviette et m'approche de lui. Je compte bien lui dire ce que je pense à ce gros tas de testostérone. C'est bien les hommes ça, ils se la jouent, car ils ont des muscles et qu'ils sont grands et, au moindre danger, ils abandonnent. Je les hais, au même titre que les filles fragiles. La seule que je tolère est ma sœur. J'arrive enfin à côté de lui.

- OI! Lève-toi mauviette ce n'est pas fini ! Tu crois pouvoir abandonner face à un titan !

Je me mets en face de lui. Je compte bien lui faire comprendre qu'il n'est pas dans la cour des petits ici. Nous sortons hors des murs, nous mettons nos vies en danger pour éradiquer les titans. Il ne faut aucun poids mort avec nous. L'homme se relève lentement. Ça m'irrite encore plus. Je lui donne un coup de pied derrière un des genoux, ce qui le fait tomber encore une fois. J'entends des injures, mais je suis déjà énervée, merde. J'ai chaud, ma tension augmente. Il faut que je parte, mais mon corps refuse d'obéir. Il ne faut pas qu'il prenne possession de moi, pas ici. Ils mourront si c'est le cas. L'ours se relève et fonce vers moi, le poing lever. Je me décale à droite et lui assène un coup de genou dans l'estomac.

- Tu as la force, mais encore faut-il avoir la vitesse pour que ça serve à quelque chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nous venons du même endroit... (Levi Ackerman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HAIKU : SOLITUDE
» D'où nous venons
» Au-delà du masque...
» Pouvons nous faire remonter le Titanic des eaux ?
» [Collection] Nous deux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'attaque des Titans RP :: Intérieur des murs :: QG des Brigades :: Salle d'entraînement-